La question est posée
La question est posée

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !

 Le lion Rugy sans-façon !

 

 

Montesquieu à dit : Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser.

 

Ce qui arrive à Monsieur le ministre François de Rugy de la Transition écologique, il a voulu faire comme les autres, marcher sur l’eau.

 

C’est mercredi que Mediapart rapporte les agapes de l’ancien président de l’Assemblée nationale. François de Rugy a outrepassé ses fonctions de président de l’Assemblée nationale, en festoyant sans demi-mesure, en multipliant de somptueux dîners à l’Hôtel de Lassay de 2017 et 2018.

 

C’est particulièrement son épouse Séverine de Rugy, journaliste people à Gala, qui avec grand standing, organisait d’éclatants dîners dans les salons de l’hôtel de Lassay.

 

Elle a contribué à l’organisation de ces dîners, comme elle a participé et participe toujours à de nombreuses rencontres officielles ou informelles. « François de Rugy, alors président de l’Assemblée nationale, et son épouse ont multiplié les dîners privés fastueux à l’Hôtel de Lassay entre 2017 et 2018, rapporte mercredi Mediapart.

 

« Un travail de représentation » assumé par le ministre de l’Écologie, qui garde pour l'heure la « confiance » de Macron, comme l'a assuré l'Élysée cet après-midi » (Ouest France)

 

 Bizarrement apparaît en contradiction avec le combat mené depuis des années par François de Rugy pour la transparence et une meilleure gestion des deniers publics au Parlement.

 

Toujours des grands crus directement issus des caves de l’Assemblée, réputée pour être l’une des mieux garnies de France.

 

« Nous avons bu entre amis du mouton-rothschild 2004 du centenaire de l’Entente cordiale entre l’Angleterre et la France (au moins 500 euros la bouteille, en photo ci-contre), du Château Cheval Blanc 2001 (550 euros), du Château d’Yquem 1999 (265 euros la bouteille), du Château Pichon-Longueville (100 euros), de la Clarté de Haut-Brion 2014 (100 euros), du Château Brane-Cantenac 2000 (120 euros), du pavillon-rouge du château Margaux 2003 (200 euros) »…(Médiapart)

 

Nous n'avons rien à nous reprocher, ni elle ni moi", a assuré François de Rugy.

Ne dîtes plus « dîners entre potes » mais « dîners informels liés à l’exercice de ses fonctions avec des personnalités issues de la société civile » (François de Rugy) ».

 

Il profiterait depuis 2016 d’un logement à loyer social préférentiel, sans répondre aux conditions de location.

 

François de Rugy a voulu sauver sa tête en offrant la mienne », assure son ex-directrice de cabinet, Nicole Klein. Scandaleux !

 

Virée par François de Rugy après les révélations de Mediapart, la directrice de cabinet Nicole Klein, qui a dirigé les opérations d’évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes quand elle était préfète des Pays de la Loire, a décidé de sortir du silence.

 

Tout ceci promet de large moment dans la vie des nos politiques. N’oublions pas que des français souffrent de précarités.

 

Bon dimanche à vous tous.

 

Jean Olmini

 

Dimanche 14 juillet 2019

 

https://www.mediapart.fr/journal/france/100719/la-vie-de-chateau-sur-fonds-publics-des-epoux-de-rugy

 

 



 


Appel

Email